Mar.05

Django

Le dernier Tarantino est plutôt sanglant mais les clins d’œil sont sympa. Notamment quand Franco Nero, le héros du Django des années 60 insiste sur le fait que comme le Django d’aujourd’hui il tient à l’écriture DJ.

Quant à Dicaprio il est étonnant. Tarantino dans un petit rôle d’Australien perdu dans le sud profond est cocasse. Les archétypes sont téléphonés mais marrants.

Cinema
Partager cette histoire :
  • facebook
  • twitter
  • gplus

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Comment